Obama annonce la publication d’un décret pour aider les pays africains à lutter contre le braconnage et le trafic d’animaux.

Barack Obama s’engage à contribuer à lutter contre le braconnage et le trafic d’animaux sauvages en Afrique. Il a déclaré lors de sa visite d’état en Tanzanie le 1er juillet, avoir promulgué un nouveau décret visant à mieux organiser les efforts du gouvernement américain dans sa lutte contre le braconnage, de façon à pouvoir coopérer avec les gouvernements africains.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le décret comprend :

. une aide de 10 millions de $ pour améliorer la protection des populations animales menacées dans les pays africains principalement concernés

. un Groupe de Travail Présidentiel sur le trafic d’animaux sauvages pour développer une stratégie nationale de lutte contre le crime organisé sous six mois

. une revue de la Stratégie contre le Crime Organisé Transnational du Gouvernement Fédéral, afin d’envisager l’ajout du trafic d’animaux sauvages à la liste des crimes qu’elle couvre.

Le braconnage et trafic d’animaux ont atteint un niveau historique ces dernières années et ont des répercussions en matière de conflits régionaux et de sécurité nationale des pays africains concernés.

Près de 30000 éléphants sont tués chaque année pour leur ivoire.

Le Président Obama a déclaré :

« Le monde entier doit contribuer à garantir la préservation de la beauté de l’Afrique pour les générations futures. »

article du WWF : Obama pledges support to stop wildlife crime in Africa