Centres de protection des éléphants au Laos

Pakbeng, Laos

L’histoire raconte que le Laos était le pays du million d’éléphants.
Aujourd’hui, on n’en compte plus que 700 dont environ 300 à l’état sauvage.

Pour les protéger (et aussi faire un business assez lucratif), de nombreux centres dits « de protection des éléphants » se sont créés au Laos, comme en Thaïlande. Malheureusement, tous ne sont pas recommandables et la plupart d’entre eux n’ont de « protection » que le nom.

Nous attachons une importance capitale au respect des éléphants dans ces centres et nous ne proposons que ceux que nous avons nous-mêmes validés en considérant qu’ils respectent les animaux et oeuvrent pour leur protection et leur reproduction. À ce jour, seuls le Mekong Elephant Park de PakBeng et le Mandalao Elephant Conservation près de Luang Prabang ont retenu notre adhésion. Cela ne veut pas dire qu’il n’en existe pas d’autres, mais nous ne les connaissons pas personnellement et nous ne souhaitons donc pas les promouvoir.

Le premier critère est : on ne monte pas sur le dos des éléphants.
Les récentes études ont démontré que cette activité, certes ludique et lucrative, était néfaste à la santé des pachydermes, notamment pour leur colonne vertébrale. Pendant longtemps, nous avons proposé cette activité. Mais il n’est plus possible de persévérer dans cette voie en toute connaissance de cause.
Nous avons donc pris la décision, en 2018, de stopper toutes ces activités, que ce soit au Laos, en Thaïlande, en Inde pour les safaris tigres et même en Afrique.

 

Mekong Elephant Park
Il est situé à Pakbeng, un petit village très isolé au nord du Laos, tout près de la frontière thaïlandaise. Pour profiter pleinement du Mekong Elephant Park, nous vous proposons de séjourner deux nuits à Pakbeng en effectuant une croisière (privative ou non) sur le Mékong au départ de Luang Prabang. En combinant un voyage avec le nord de la Thaïlande ou la région de Muang La, il est aussi possible d’arriver par la route, avant de rejoindre Luang Prabang en bateau (ou dans l’autre sens).
Géré par une équipe française associée au Sanctuary Pakbeng Lodge, le centre propose des visites quotidiennes pour observer les éléphants. Leur philosophie est simple : ne jamais demander aux éléphants d’avoir un comportement qui ne leur est pas naturel. Tout comportement non naturel est interdit sur le site. Il est interdit de monter à dos d’éléphants et de se baigner avec eux. Les visiteurs ont la possibilité d’observer ces magnifiques animaux uniquement dans leur environnement naturel afin de ne pas les déranger. Ici, ce sont les visiteurs qui se plient au bon vouloir des hôtes, pas l’inverse !
Le centre a aussi pour intérêt de faire vivre bon nombre de personnes du village (cornacs, personnel du centre, restauration…). C’est une possibilité de travail précieuse pour la population locale.

 

Mandalao Elephant Conservation
À moins d’une heure de route de Luang Prabang, le Mandalao Elephant Conservation est peut être le centre de protection le plus renommé du Nord Laos.
Âgés de 3 à plus de 60 ans, les éléphants de Mandalao ont passé la majorité de leur vie à travailler dans des camps de bûcherons. Avec de nouvelles réglementations limitant les opérations d’exploitation forestière à travers le Laos et soucieux du bien-être des éléphants, l’équipe du centre de protection des éléphants a pu accueillir ces animaux pour leur offrir une vie digne et confortable, en harmonie avec la nature.

Découvrez ICI nos informations sur le Laos

 

Retour de voyage au Laos
par Laurent Guillot, Fondateur d’Etendues Sauvages
« J’ai parcouru le Nord Laos en août 2018. À cette occasion, j’ai découvert Pakbeng et Luang Prabang, pour m’entretenir avec le responsable du Mekong Elephant Park et passer une ½ journée au Mandalao Elephant Center.
Voici quelques images de cette expérience enrichissante et je dois dire, assez émouvante. Un moment très chouette, notamment pour les ados ! »

© Etendues Sauvages – Tous droits réservés

Découvrez ICI nos idées de voyages sur mesure au Laos