Bivouac de luxe en Afrique

andBeyond Explorer Safari, Botswana © &Beyond

Ou comment voyager au cœur de la nature.

Passer des nuits en bivouac en son cœur est ce que nous aimons par dessus tout, depuis près de vingt ans. Et particulièrement en Afrique.

Peu de pays africains offrent la possibilité de vivre un safari itinérant avec des bivouacs installés au cœur de la nature. Différence importante avec les « tented-camps » fixes ou saisonniers : ces bivouacs sont installés le temps de votre passage et sont ensuite démontés. Avant votre arrivée, la nature est vierge. Elle l’est tout autant après votre départ.

Il y a quelques années, ces bivouacs étaient le plus souvent très sommaires, avec des petites tentes en forme de dôme dans lesquelles on tenait à deux, et pas un de plus. Un matelas de sol et un sac de couchage pour tout mobilier. Des toilettes sèches et une douche de brousse qui étaient le confort le plus absolu !

Bivouac léger en Tanzanie © Tawisa

Depuis, même si cette formule existe toujours, les choses se sont beaucoup améliorées, jusqu’à offrir un confort digne d’un tented-camp fixe. Mais tout en restant fidèle à ce qui est l’essence même du bivouac : être en pleine nature, sans aucune barrière ou « protection » entre le campement et le bush.
Dès lors, il n’est pas rare qu’un lion, des hyènes ou même un éléphant décide de passer au milieu des tentes, même en pleine journée ou le soir pendant le dîner. Les anecdotes sont nombreuses !
Mais quel plaisir d’ouvrir sa tente le matin et d’avoir la sensation de vivre le premier jour du monde. Les sons, les odeurs de la savane font le reste…

Le choix de la qualité

De multiples formules de voyages existent et sont proposées par autant d’opérateurs de safaris.
Nous nous focalisons sur des organisations dites « non participatives ».
Nous considérons que vous êtes là pour profiter au maximum de votre voyage, pas pour monter/démonter un camp, faire la cuisine ou la vaisselle, charger et décharger les véhicules. En outre, les deux moments « stratégiques » en Afrique pour observer et photographier les animaux sont les deux heures qui suivent le lever du soleil et les deux heures qui précèdent son coucher. Si, au lieu de profiter du bush, vous devez rechercher du bois pour le feu, monter le camp pour la nuit ou le démonter au lever du jour, aider à faire la cuisine, etc… les moments les plus intéressants de votre voyage seront tout simplement perdus.


Afrique Australe

Le nec plus ultra pour vivre ces expériences est sans conteste le Botswana. Ici, le bivouac itinérant est magnifiquement organisé par quelques compagnies très professionnelles qui offrent un service remarquable. N’espérez pas que ce soit bon marché car tout ceci a un coût. Il y a toute une logistique à assurer – pour vous seuls – avec des véhicules, du matériel, du personnel (chauffeurs, guide, cuisinier, assistants de camp) et des droits de campement à régler aux autorités des parcs/réserves et aux communautés locales. On ne campe pas n’importe où dans les parcs nationaux au Botswana. En fonction de la saison et des envies, on pourra privilégier toutes les régions du pays accessibles par la route et pas trop éloignées des bases logistiques (Réserve de Moremi dans l’Okavango, Savute, Chobe River, le Kalahari Central et Deception Valley).

Campement itinérant, Botswana © Tous droits réservés

 

andBeyond Explorer Safari, Botswana © &Beyond

En Namibie, seule une petite partie de ce vaste pays permet d’effectuer dans de bonnes conditions un voyage itinérant sous tente, sans être dans des campings dits « publics » avec d’autres personnes ou à l’écart d’un lodge dans la même propriété. Ce qui, vous en conviendrez, n’est pas du tout la même chose.
Le Kaokoland et le Damaraland sont les régions les plus souvent privilégiées et quelques régions plus à l’Est sont aussi envisageables. Le parc de La Côte des Squelettes est quant à lui réservé à une organisation plus expéditionnaire, en petit groupe, avec une logistique de bivouac très légère pour vivre une semaine en totale autonomie. Ici le mot désert prend tout son sens et le parc des Squelettes porte bien son nom !

Bivouac sommaire pour une expédition sur la Skeleton Coast, Namibie © Christophe Courteau

Au Zimbabwe et en Zambie, il est possible d’organiser ce type de safari dans certains parcs, mais ce ne sont pas les formules de voyage que nous privilégions pour avoir des prestations de qualité. Les campements fixes saisonniers ou les lodges seront plus appropriés.


Afrique de l’Est

Bivouaquer au cœur du bush au Kenya et en Tanzanie était assez commun il y a encore quelques années.
Depuis les choses ont changé. Sauf pour les bivouacs sommaires plus destinés à des treks et/ou des voyages participatifs, les opérateurs locaux se sont peu à peu focalisés sur l’organisation de safaris itinérants en séjournant dans des tented camps saisonniers ou des lodges. Le coût de plus en plus important pour assurer une logistique de qualité, face à un nombre de demandes en baisse explique sans doute cela.

Mobile Camp, Tanzanie © Tous droits réservés

Au sud de la Tanzanie (Ruaha, Selous…), l’éloignement des bases de logistique rend l’organisation compliquée, chère et éprouvante. Dès lors, elle n’a plus d’intérêt et on privilégiera les superbes tented-camps fixes ou saisonniers.

Il reste néanmoins de belles possibilités dans le nord de la Tanzanie ou au Kenya pour organiser de magnifiques bivouacs itinérants, notamment dans le Serengeti. Certains tout aussi surprenants que luxueux !

Cliquez sur les images pour ouvrir le panorama.